Torre Dell’Orso

Torre Dell’Orso est une magnifique plage de fin sable blanc située sur la côte adriatique (côte est) du Salento et protégée par deux crêtes rocheuses. Destination touristique fascinante et très privée en été, elle se compose d’une jolie ville et d’une grande étendue de sable qui prend des noms différents selon les endroits La Sorgente (la Source), L’Orsetta (la Petite Ourse), Li Tamari (les Dattiers), le Due Sorelle (les Deux Soeurs)
Les « Caraibes » du Salento
Il est difficile de décrire l’engouement des habitants du Salento pour la plage de Torre Dell’Orso, près de Sant’Andrea, au nord d’Otrante et au sud de Roca. Une étendue de fin sable blanc de près de 2km, délimitée par 2 crêtes rocheuses (qui la protègent des vents du Nord comme du Sud, ce qui donne régulièrement une mer calme) et longée par une pinède qui offre ombre et fraîcheur contre la chaleur du soleil. Le lever du soleil y est saisissant, avec les rayons du soleil qui embrassent l’eau couleur azur, donnant des nuances turquoise. La baie de Torre Dell’Orso possèdent des traits caractéristiques associés à des noms distinctifs. La partie nord est appelée la plage d’Orsetta (la Petite Ourse) en raison de sa proximité avec la Torre Dell’Orso (la Tour de l’Ours, d’où la ville tire son nom) et représente l’espace de plage libre le plus proche de la tour. Au centre se trouve la plage Li Tamari, principalement libre également. Dans l’extrême sud de l’étendue de sable, La Sorgente, ainsi appelée parce que une source forme un petit canal qui se jette dans la mer, fait face aux Due Sorelle, deux grands îlots rocheux (qui se développent principalement en hauteur), ainsi appelés parce qu’ils sont similaires entre eux et représentent apparemment deux figures humaines. Les Deux Sœurs et la Tour sont les symboles de cette merveilleuse destination touristique. Au niveau de Torre Dell’Orso Lidi (aménagés en aire de jeux aquatiques) et des espaces de plage libre, la plage offre une vue spectaculaire sur la mer cristalline, tandis que depuis les hauteurs, l’ancienne Tour de guet dicte les lois d’une coexistence paisible entre l’homme et la nature. De l’autre côté de la pinède, un village unique, en hauteur lui- aussi et en plein effervescence l’été, courtise les touristes, offrant tout ce dont ils peuvent avoir besoin: petit-déjeuner avec croissants chauds, excellentes glaces, divertissements et passe-temps nocturnes (promenades romantiques le long de la mer, bars et restaurants). Certaines nuits d’été, on offre à la Tour un spectacles de lucioles (feux allumés sur la plage par des groupes d’amis qui attendent les chants de l’aube). La rue principale (parmi d’autres) se développe dans la séquence suivante: plage Orsetta, place principale, Corso, Giardini del Sole, avenues des jardins du soleil, et Piazza della Luna, place de la lune. Près de la plage, la nouvelle place centrale, achevée en juin 2013, présente un grand espace délimité par des bancs et des arbres, sur lequel se dresse une fontaine caractéristique, qui, sans délimitation, offre des jets d’eau en hauteur et à séquences variables, adorée par les enfants qui pourraient y rester jouer pendant des heures. C’est autour de cette place que vous trouverez les commerces et services locaux, entre autres une pharmacie, des bars, des restaurants, une épicerie, une boucherie, une poissonnerie… Le corso est une grande avenue bordée de divers commerces et de quelques services. Les activités sportives ne manquent pas, par exemple le complexe Giardini Del Sole, un grand parc traversé par une passerelle, offrant beach-volley, tennis, football à cinq, mini-golf, karting aquatique pour enfants, divers jeux et activités pour enfants, salle de jeux, restaurant/pizzeria (Il Vesuvio 2 fait d’excellentes pizzas au mètre). Près des Giardini del Sole se trouvent un beau quartier résidentiel et sa célèbre Piazza della Luna, où se rejoignent plusieurs rues piétonnes. La place avec des boutiques, un supermarché, des pubs et des restaurants (dont La Luna Blu qui aime divertir les clients avec des danses de groupe et des animations variées) constitue la zone d’habitation la plus récente de la ville. Bénéficiant d’une mer particulièrement claire, grâce aussi aux courants du Canal d’Otrante, et d’une grande plage de sable fin aux couleurs argentées, Torre Dell’Orso est une destination très touristique de la côte adriatique du Salento, qui n’a jamais déçu les visiteurs, qui, de plus en plus nombreux, adorent y revenir, devenant de véritables amoureux de cette perle de l’Adriatique.

histoire et contexte

Le nom de Torre Dell’Orso vient de la Tour homonyme, construite au XVIe siècle sur une falaise, qui servait (tout comme les nombreuses tours présentes sur toutes les côtes du Salento) de poste de surveillance des navires turcs, sarrasins et de pirates. Il existe diverses hypothèses sur l’étymologie du nom de la tour. Selon l’une d’elle, il viendrait de l’ours de mer. On sait que la région a été habitée par des phoques moines, leurs dernières observations remontant à 1970. Plus qu’en référence à l’animal, Urso serait en fait le nom de famille du propriétaire, dans l’antiquité, des terres où elle fut construite. Selon une autre interprétation, les tours côtières étant souvent nommées d’après des saints, son nom viendrait de Sant’Orsola, en français Sainte Ursule. Une dernière thèse fait référence à une partie de la falaise sous la tour qui représenterait le profil d’un ours. Sur la plage, avec la tour sur votre gauche, vous remarquerez une formation rocheuse représentant le profil d’un ours avec un museau et des oreilles bien définis. Au fil des ans, l’érosion en a changé l’apparence mais l’ours reste néanmoins clairement visible. Enfin, des études récentes ont établi que la baie, par le passé, constituait le port de l’ancienne ville-sanctuaire de Roca et représentait une étape fondamentale pour les navigateurs qui venaient et partaient pour les autres rives de l’Adriatique. Notamment la route maritime qui relie la baie de Valle dell’Orso en Albanie à la baie de Torre dell’Orso est la plus courte (environ 80 km) que les marins pouvaient parcourir. Ce fait nous amène à croire que Virgile lui-même décrivait dans l’Enéide Du côté où les flots sont chassés par l’Eurus le port a la courbure d’un arc. Une avant-garde de rochers arrosés d’écume amère nous en cache l’intérieur ; car ces rocs en forme de tours, l’enserrent de leurs bras comme d’une double muraille, et le temple à nos yeux s’éloigne du rivage Du reste, on attribue à bien d’autres côtes du Salento la référence de ces versets.

fêtes et événements

comment l'atteindre

En voiture:

depuis Bari ou Brindisi, prendre la voie rapide jusqu’a Lecce, puis la route departementale qui suit Merine – Vernole – Melendugno – Torre dell’Orso.

En train:

prendre le train jusqu’a Lecce (compagnie nationale : www.trenitalia.com/fr.html). Depuis Lecce, prendre l’autocar (compagnie regionale : www.fseonline.it – Ligne Lecce-Gagliano).

A noter: de juin a septembre de nombreux autocars (10 lignes en 2019) font le tour du Salento grace au service Salento in Bus : http://www.provincia.le.it/web/provincialecce/servizio_salentoinbus

En avion:

L’aeroport le plus proche est celui de Brindisi (70km), puis vous voyagerez en voiture de location ou en autocar.
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
WhatsApp